430

Publié le par drink 75

 

Aujourd'hui j'ai coupé des poivrons comme si ma vie en dépendait et après tout c'était peut-être la réalité, j'ai longé les buttes chaumont en sifflotant, euphorique de l'arrivée de l'hiver, aujourd'hui j'ai attendu de ne croiser personne pour ne pas m'évader, comme si la réalité soudain n'était qu'un rêve, comme si la vie soudain n'était qu'un songe.

Publié dans aujourd'hui, 2016, lundi, novembre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article