58

Publié le par drink 75

Aujourd'hui on s'est mis a picoler pour oublier la bérézina de notre évènement, c'était curieux comme tous les parisiens s'étaient gobergés d'un pseudo-courage, mais le résultat c'est que le métro était vide, les concerts étaient vide, tous les espaces culturels sonnaient creux, les gens se branlaient sur des profils facebook qui disaient qu'on allait picoler en terrasse, mais le résultat c'est que les gens restaient chez eux et j'ai payé un rhum bissap au jeune garçon qui avait consacré six mois de sa vie pour un évènement qui ramenait 10 personnes par soir car j'ai bien senti que son moral était plus bas que le niveau de la seine.

Publié dans aujourd'hui, novembre, 2015, vendredi

Commenter cet article