364

Publié le par drink 75

Aujourd'hui je me suis interrogé sur la force du souvenir, sur la farce de la mémoire, car au fond ça rimait a quoi tout ça, on vivait toujours dans le passé en se souvenant des vivants et des morts, comme pour chercher une aide au néant de notre propre existence, et j'eu le sentiment que la vie filait entre mes doigts telle une matière insaisissable.

Publié dans aujourd'hui, septembre, 2016, jeudi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article