309

Publié le par drink 75

Aujourd'hui j'ai discuté avec des migrants réfugiés dans un lycée abandonné près de la place des fêtes, l'anglais des somaliens et des afghans me semblait baroque et classique, celui des libyens moins maîtrisé, je me sentais au milieu des miens parmi les parias de la société et je savais que moi aussi il me faudrait migrer bientôt, pour échapper a tout, pour échapper au reste.

Publié dans aujourd'hui, 2016, vendredi, juillet

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article