114

Publié le par drink 75

Aujourd'hui alors que l'insomnie semblait vouloir me bercer dans ses bras musclés, j'ai cogité la phrase que j'avais lu une semaine auparavant : "Un beau jour on comprend qu'il faut partir de chez soi, si on ne veut pas se mettre a haïr cet endroit, et c'est le plus grand moment de solitude de toute l'existence", je savais bien que j'en étais la, qu'il fallait désormais que des centaines de kilomètres me séparent d'ici, que j'irais sans doute rejoindre un désert de glace, j'étais dans l'analogie avec un autre type parti dans le désert, en fin de compte ma vie était les autres vies, j'étais un calque a émotion, et même si je ne réagissais pas en apparence, je ne valais pas mieux que tout ces cons que je méprisais.

Publié dans aujourd'hui, 2016, samedi, janvier

Commenter cet article