102

Publié le par drink 75

Aujourd'hui j'ai lu la chronique assez crétine d'olivier adam dans libération de samedi et tout le long de la lecture de cette courte chronique j'ai pensé qu'il avait une style littéraire qui s'apparentait a une fausse modestie, un peu comme lucchini qui se la joue modeste alors qu'en fait il a une trique phénoménale quand il se regarde dans la glace, adam écrivait comme s'il était une sorte de prolétaire, comme s'il était du côté des faibles alors qu'en fait sa chronique se la pétait très fort, comme si lui savait, comme si lui seul avait le savoir et la vérité sur ce qu'il fallait penser de cette loi débile sur la déchéance de nationalité.

Publié dans aujourd'hui, 2016, janvier, lundi

Commenter cet article