76

Publié le par drink 75

Aujourd'hui alors que la pluie lessivait le bus 96 dans le jour finissant d'une fin d'automne, j'ai lu ces lignes sous la plume de jo nesbo qui ont résonné en moi : "Ce n'est pas mon amour pour lui qui l'a sauvé, être aimé n'a jamais sauvé personne, c'est son amour pour moi qui l'a aidé, il s'est sauvé lui-même", et tout le reste du trajet mes yeux n'ont pas quitté ces lignes car presque un an après qu'elle m'ait quitté j'ai compris que c'est de l'aimer qui m'avait rendu vivant, qui m'avait rendu humain, c'est juste de l'aimer qui m'avait fait respirer.

Publié dans aujourd'hui, mardi, decembre, 2015

Commenter cet article